Le vapotage ne progresse pas, mais ne recule pas non plus (Vaping isn’t increasing, but it’s not decreasing either)

Par Jean-Benoit Legault, La Presse Canadienne, publié dans Le Droit, L’Actualité, Le Soleil et Le Nouvelliste, avec commentaires du Dr. Nicholas Chadi, 22 mars 2021

La première Enquête canadienne sur le tabac et la nicotine avait été réalisée en 2019. La nouvelle étude a été menée en décembre 2020 et en janvier 2021, ce qui donne un aperçu de l’impact de la pandémie sur la situation.

On constate par exemple que 14 % des participants âgés de 15 à 19 ans ont rapporté avoir vapoté au cours des 30 derniers jours, comparativement à 15 % lors de l’étude précédente; ces taux sont respectivement de 13 % et de 15 % chez les 20-24 ans.

«Pour moi, voir des taux qui se stabilisent, oui c’est une bonne nouvelle, mais c’est une mauvaise nouvelle dans le sens qu’on n’a vraiment pas réussi à s’attaquer à ce problème-là», a commenté le docteur Nicholad Chadi, qui est pédiatre et clinicien-chercheur spécialisé en médecine de l’adolescence et toxicomanie au CHU Sainte-Justine. (Article complet)

Les adolescents consomment moins d’alcool et de cannabis, le vapotage augmente (Teens are using less alcohol and cannabis, vaping increases)

Par Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne, publié dans La Presse et sur Radio Canada le 11 mars 2021, avec commentaires du Dr Nicholas Chadi

Les jeunes du secondaire sont de moins en moins nombreux à fumer, à consommer de l’alcool ou du cannabis, mais le vapotage connaît une poussée vertigineuse dans ce groupe d’âge et la part de ceux qui consomment de l’alcool à l’excès augmente.

Ce sont là les grandes tendances du rapport 2019 de l’« Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire » (ETADJES), rendu public jeudi par l’Institut de la statistique du Québec. Le rapport fait état de la progression des données entre 2013 et 2019.

Selon le docteur Nicholas Chadi, chercheur en toxicomanie pédiatrique au CHU Sainte-Justine, il n’y a là aucune surprise.

« On est dans une très longue trajectoire de diminution des comportements nocifs en toxicomanie chez les adolescents. Ces résultats ne me surprennent pas, si on regarde les tendances aux États-Unis, au Canada depuis 20 à 30 ans. Les conclusions générales du rapport pour moi sont de bonnes nouvelles ». Article complet

Vaping nicotine, smoking cannabis can affect teens’ sex life, school marks: study

By Jean-Benoit Legault, the Canadian Press, published in The Montreal Gazette, L’Actualité and La Presse, February 17, 2021, with comments from Nicholas Chadi

Teenagers who smoke cannabis and/or electronic cigarettes containing nicotine seem more likely to have poor school marks and engage in risky sexual behaviour, a new study suggests.

“We have seen that young people who vape electronic cigarettes, use cannabis or do both are more likely to have poor school grades, report difficulties with concentration and doing their work because of physical, emotional and psychological problems,” said study co-author Dr. Nicholas Chadi, a pediatrician and clinical researcher specializing in adolescent medicine and addiction at Ste-Justine Hospital. (Read more)

Binge-vaping, a dangerous new COVID-19 coping strategy among some teenagers in Montreal

By Cindy Sherwin, CTV News, with comments from Dr. Nicholas Chadi, January 23, 2021

A pediatric addictions expert in Montreal is sounding the alarm about an increase in the number of teenagers referred to his clinic, who are vaping in a more harmful way during lockdown than in pre-pandemic times. He describes it as binge-vaping.

The behavioral changes have resulted in serious nicotine addictions and worsening mental health problems for some teenagers and even pre-teens, according to Dr. Nicholas Chadi, who oversees addiction services at Ste-Justine Hospital.

The adolescent specialist is treating children “who are using a lot of these vape products and cannabis and alcohol, and in a way that is definitely more intense than before the pandemic,” he says. (Read more)

Vapotage: saveurs interdites (Vaping: a ban on flavors)

Discussion avec Sébastien Diaz et le Dr Nicholas Chadi, On va se le dire, Radio Canada, 6 janvier 2021

La vapoteuse est la version 2.0 de la cigarette. Bien que les entreprises l’aient créée pour aider les gens à arrêter de fumer, plusieurs personnes qui ne fumaient pas, dont des adolescents et adolescentes, en sont devenues accros.

Sébastien Diaz et ses invités Émilie Bierre (comédienne), Pier-Luc Funk (acteur) et Violette Cantin (étudiante en journalisme) discutent de la problématique du vapotage chez les adolescents et les jeunes adultes avec le docteur Nicholas Chadi, pédiatre et clinicien-chercheur spécialisé en médecine de l’adolescence et toxicomanie au CHU Sainte-Justine. Écoutez ici

3 questions, 1 expert: La diversité de genre (3 questions, 1 expert: Gender diversity)

Entrevue avec Nicholas Chadi, CHU Sainte-Justine, le 4 novembre 2020

La diversité de genre est discutée de plus en plus ouvertement. 🏳️‍🌈 Le CHU Sainte-Justine est fier d’accueillir la diversité de genre et où elle est abordée ouvertement avec les jeunes et leur famille.

Dr Nicholas Chadi, pédiatre et clinicien-chercheur au CHU Sainte-Justine, démystifie dans cette capsule la diversité de genre. Pour plus d’informations, consultez la nouvelle page web sur la diversité de genre du CHU Sainte-Justine.

Des jeunes se blessent gravement en vapotant, révèle une étude (Some youths get severely injuried when vaping a study shows)

Par Jean-Benoit Legault, avec commentaires de Nicholas Chadi, La presse canadienne, publié le 22 octobre 2020 dans La Presse

Des jeunes ont subi des blessures graves aux poumons en utilisant leur vapoteuse « normalement », au point où certains ont dû être hospitalisés aux soins intensifs, révèle une étude publiée tout récemment par un chercheur montréalais.

Des 88 jeunes blessés rapportés par quelque 2700 pédiatres membres du Programme canadien de surveillance pédiatrique, 39 avaient subi des blessures aux poumons.

« Ça me touche que ce soit surtout des cas de jeunes qui utilisent la vapoteuse de façon “régulière” [et] il y avait 39 cas qui étaient des cas de détresse respiratoire ou de blessures pulmonaires », a dit l’auteur de l’étude publiée par le journal médical BMJ Paediatrics Open, le docteur Nicholas Chadi du CHU Sainte-Justine.

Des 13 jeunes qui ont été hospitalisés aux soins intensifs, 11 l’ont été pour de telles lésions aux poumons, a-t-il ajouté. Article complet

Montée fulgurante du nombre de jeunes vapoteurs depuis 2 ans (Rapid increase in the rates of youth vaping over 2 years)

Un reportage de Tania Neveu, avec commentaires de Dr. Nicholas Chadi Radio Canada, 13 octobre 2020

Le nombre de jeunes ayant vapoté dans les 30 derniers jours a doublé en deux ans. C’est ce qui ressort d’une étude dévoilée par le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS). Le tiers des jeunes vapotent, mais seulement 5 % des parents pensent que leur enfant fait partie de ces chiffres.

Peu de parents sont pourtant au courant que leur enfant vapote. Selon une étude Léger, 5 % des parents pensent que leurs enfants vapotent, tandis que la réalité est jusqu’à six fois plus élevée. En deux ans, les jeunes qui vapotent sont passés de 16 à près de 32 %.

“Une donnée préoccupante,” dit le Dr Nicholas Chadi, pédiatre et chercheur spécialisé en toxicomanie et médecine de l’adolescence. “Les jeunes peuvent vapoter dans leur chambre à coucher, dans leur salle de classe et même à l’école et peu de gens vont s’en apercevoir, car il n’y a pas d’odeur qui reste et c’est un tout petit dispositif,” explique le docteur. Article complet

Voir aussi: Une vidéo et des outils d’aide pour les parents se trouvent maintenant sur le site Internet www.parlonsenmaintenant.ca

Vaping injuries cause lingering problems for some youth, Canadian data suggests

Interview with Dr. Nicholas Chadi, The Canadian Press/CBC News, August 13, 2020

Ongoing health issues associated with e-cigarette use ‘very concerning,’ pediatrician says

Canadian pediatricians are reporting numerous vaping-related injuries, with one third of cases involving ongoing health problems. Interim data from the Canadian Paediatric Surveillance Program highlight the risks of vaping as well as non-medical cannabis use, particularly accidental ingestion of edibles. A one-time survey of about 1,100 doctors found 88 cases of vaping illness or injury over a 12-month period, with one quarter of kids hospitalized.

Dr. Nicholas Chadi, a specialist in adolescent and addiction medicine at the University of Montreal, suspects this is just the “tip of the iceberg” since the numbers don’t include kids who turn to their family doctor or a nurse with vaping problems. Chadi found it “very concerning” that about a third had ongoing issues and says vaping dangers should be raised with kids and teens as they prepare to return to school and reunite with friends. Read more

Website Powered by WordPress.com.

Up ↑