Comment aider les adolescents à se libérer du tabac et des produits de vapotage? (How to help adolescents escape from smoking and vaping products?)

Info Tabac, 22 juin 2020, par Annick Labelle, avec commentaires de Nicholas Chadi

De plus en plus d’adolescents sont dépendant à la nicotine, puisque leur taux de vapotage augmente en flèche alors que leur taux tabagisme stagne. Pour les aider à se libérer de leur dépendance, trois grandes actions sont requises : améliorer les pratiques et des outils cliniques existants, accroître leur diffusion et reclasser le tabac et de la nicotine parmi les substances psychoactives. […]

« Ce qui est important est d’individualiser le traitement pour qu’il colle à la réalité du jeune et, idéalement, de combiner les approches pour obtenir de meilleurs résultats » – Dr Nicholas Chadi, pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et en toxicomanie, et professeur adjoint à l’Université de Montréal. Article complet

Adolescence et identité du genre: grandir avec fierté (Adolescence and gender identity: growing up with pride)

Par Lyne Chiniara et Nicholas Chadi, La Presse, 22 juin 2020

Durant l’enfance et l’adolescence, il est tout à fait normal de se questionner par rapport à son identité et son expression de genre. Pour certains, c’est une période difficile, qui peut susciter des tensions avec la famille, et un sentiment d’incompréhension, d’isolement et même de détresse. Pour d’autres, c’est une étape libératrice, qui soulage et permet de s’épanouir dans le genre ressenti.

En tant que codirecteurs de la clinique de diversité du genre du CHU Sainte-Justine, nous sommes fiers de pouvoir offrir des services médicaux et du soutien aux familles de jeunes qui s’identifient comme étant trans, queer, non binaires, bi-spirituels, fluides, ou en questionnement par rapport à leur identité du genre. Article complet

Preventing a COVID-19 youth mental health crisis

By Francis Vergunst and Nicholas Chadi, Healthy Debate, June 4, 2020

The strict lockdowns that have been implemented during the worst global pandemic in more than 100 years affect 99 per cent of the world’s children.  

While the movement restrictions are necessary to prevent the spread of COVID-19, quarantine can have deleterious effects on psychological health and wellbeing and many countries have reported a deterioration in the mental health of their populations. Children and adolescents whose needs are frequently overlooked during times of crisis may be particularly vulnerable to the psychological consequences of the shutdown.

Children and adolescents are mostly spared from severe medical complications associated with COVID-19 infection but disruptions to school and social routines coupled with rapid brain development mean they are at increased risk of developing mental health problems. Read more

Ask an Expert: Vaping with Dr. Nicholas Chadi / Un expert répond à vos questions sur le vapotage : Dr Nicholas Chadi

Interview with Dr. Nicholas Chadi – Produced in collaboration with the Government of Northwest Territories – April 23, 2020

Pediatrician, researcher and addiction medicine specialist Dr. Nicholas Chadi shares keys facts about vaping and answers questions from high school students from Northwest Territories. Learn about vaping-related harms, how vaping devices work, why they are so popular among teens, and what young people can do to quit.

Watch the English version of the video here

Watch the French version of the video here

COVID-19 : attention au vapotage et au tabagisme (COVID-19: watch out for vaping and tobacco use)

Par Jean-Benoit Legault, La Presse canadienne, avec commentaires de Dr. Nicholas Chadi. Publié dans La Presse, L’Actualité, Le Soleil, 25 mars 2020.

Le vapotage et le tabagisme pourraient rendre plus vulnérables au coronavirus des populations, comme les plus jeunes, chez qui le risque de complications graves liées à la COVID-19 serait autrement moins élevé, prévient un expert.

« On sait que les gens qui fument ou vapotent ont un système respiratoire affaibli, qu’ils ont des conséquences possibles au niveau de leur système cardiovasculaire, ils ont un système immunitaire qui est plus faible, et tout ça les met à risque de développer des infections respiratoires plus sévères, a expliqué le docteur Nicholas Chadi, un pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et toxicomanie au CHU Sainte-Justine. […]

« Il y a un volet positif à tout ça : c’est une très bonne occasion de faire un arrêt ou une diminution, que ce soit tabagisme, vapotage ou autre consommation […] on se fait un ’challenge’ tous ensemble, on va arrêter de fumer par solidarité envers le réseau de la santé », a-t-il dit. Article complet

Les fumeurs et vapoteurs plus à risque face à la COVID-19 (Those who smoke or vape are at higher risk with COVID-19)

Entrevue avec Nicholas Chadi et Harold Gagné, TVA Nouvelles, 24 mars 2020

Plusieurs études chinoises montrent que les fumeurs et les vapoteurs sont plus à risque face à l’épidémie de COVID-19.

«Un article résumant cinq petites études chinoises vient d’être publié à ce sujet», confirme le pédiatre et clinicien chercheur au CHU Sainte-Justine, Nicholas Chadi. «Ces études suggèrent que fumer ou vapoter nous mettrait à risque de développer des formes plus sévères du coronavirus.»

Le médecin poursuit en expliquant que ces habitudes peuvent affaiblir les poumons, affecter le système cardiovasculaire, affaiblir le système immunitaire aussi et donc mettre certaines personnes à risque de développer des pneumonies ou des complications d’infections comme le coronavirus. Visionner l’entrevue complète ici

L’engouement des psychostimulants (The appeal of psychostimulants)

Émission Enquête, Radio Canada, le 12 mars 2020, avec Esther Normand et Nicholas Chadi

Ritalin, Vyvanse, Concerta, Adderall, des médicaments contre le TDAH de plus en plus détournés par des étudiants qui sont obsédés par la performance ou tentent simplement de garder la tête hors de l’eau. Pour en obtenir, c’est un jeu d’enfant. Les amis ou les connaissances donnent ou vendent les médicaments qu’ils n’ont pas consommés. Ce détournement comporte des risques pour la santé et est loin de donner les résultats escomptés. Enquête a plongé dans cet univers où l’on découvre une pratique à la fois banale et tabou. Visionner l’épisode complet ici

Vapotage: six cas de maladie pulmonaire grave au Québec (Vaping: six cases of severe lung injury in Quebec)

Par Ariane Lacoursière avec commentaires du Dr. Nicholas Chadi, La Presse, le 14 février 2020

Six personnes ont contracté une maladie pulmonaire grave liée au vapotage au Québec au cours des six derniers mois. Dans tous les cas, les patients n’avaient consommé que des produits légaux contenant uniquement de la nicotine, a appris La Presse. […]

Pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et en toxicomanie, le Dr Nicholas Chadi croit que les premiers cas de maladies pulmonaires aiguës liées au vapotage qui apparaissent au Québec pourraient n’être que « la pointe de l’iceberg ». Beaucoup de gens peuvent présenter des symptômes moins graves et ne pas nécessairement faire de lien avec le vapotage.

Les résultats préliminaires d’une étude en cours auprès des pédiatres canadiens révèlent d’ailleurs que des dizaines de jeunes qui vapotent ont contracté des maladies pulmonaires ou éprouvé des problèmes respiratoires dans la dernière année. « On ne parle pas nécessairement de problèmes sévères. Mais de problèmes présents », illustre le Dr Chadi. Article complet

Powered by WordPress.com.

Up ↑