COVID-19 : attention au vapotage et au tabagisme (COVID-19: watch out for vaping and tobacco use)

Par Jean-Benoit Legault, La Presse canadienne, avec commentaires de Dr. Nicholas Chadi. Publié dans La Presse, L’Actualité, Le Soleil, 25 mars 2020.

Le vapotage et le tabagisme pourraient rendre plus vulnérables au coronavirus des populations, comme les plus jeunes, chez qui le risque de complications graves liées à la COVID-19 serait autrement moins élevé, prévient un expert.

« On sait que les gens qui fument ou vapotent ont un système respiratoire affaibli, qu’ils ont des conséquences possibles au niveau de leur système cardiovasculaire, ils ont un système immunitaire qui est plus faible, et tout ça les met à risque de développer des infections respiratoires plus sévères, a expliqué le docteur Nicholas Chadi, un pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et toxicomanie au CHU Sainte-Justine. […]

« Il y a un volet positif à tout ça : c’est une très bonne occasion de faire un arrêt ou une diminution, que ce soit tabagisme, vapotage ou autre consommation […] on se fait un ’challenge’ tous ensemble, on va arrêter de fumer par solidarité envers le réseau de la santé », a-t-il dit. Article complet

Les fumeurs et vapoteurs plus à risque face à la COVID-19 (Those who smoke or vape are at higher risk with COVID-19)

Entrevue avec Nicholas Chadi et Harold Gagné, TVA Nouvelles, 24 mars 2020

Plusieurs études chinoises montrent que les fumeurs et les vapoteurs sont plus à risque face à l’épidémie de COVID-19.

«Un article résumant cinq petites études chinoises vient d’être publié à ce sujet», confirme le pédiatre et clinicien chercheur au CHU Sainte-Justine, Nicholas Chadi. «Ces études suggèrent que fumer ou vapoter nous mettrait à risque de développer des formes plus sévères du coronavirus.»

Le médecin poursuit en expliquant que ces habitudes peuvent affaiblir les poumons, affecter le système cardiovasculaire, affaiblir le système immunitaire aussi et donc mettre certaines personnes à risque de développer des pneumonies ou des complications d’infections comme le coronavirus. Visionner l’entrevue complète ici

L’engouement des psychostimulants (The appeal of psychostimulants)

Émission Enquête, Radio Canada, le 12 mars 2020, avec Esther Normand et Nicholas Chadi

Ritalin, Vyvanse, Concerta, Adderall, des médicaments contre le TDAH de plus en plus détournés par des étudiants qui sont obsédés par la performance ou tentent simplement de garder la tête hors de l’eau. Pour en obtenir, c’est un jeu d’enfant. Les amis ou les connaissances donnent ou vendent les médicaments qu’ils n’ont pas consommés. Ce détournement comporte des risques pour la santé et est loin de donner les résultats escomptés. Enquête a plongé dans cet univers où l’on découvre une pratique à la fois banale et tabou. Visionner l’épisode complet ici

Vapotage: six cas de maladie pulmonaire grave au Québec (Vaping: six cases of severe lung injury in Quebec)

Par Ariane Lacoursière avec commentaires du Dr. Nicholas Chadi, La Presse, le 14 février 2020

Six personnes ont contracté une maladie pulmonaire grave liée au vapotage au Québec au cours des six derniers mois. Dans tous les cas, les patients n’avaient consommé que des produits légaux contenant uniquement de la nicotine, a appris La Presse. […]

Pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et en toxicomanie, le Dr Nicholas Chadi croit que les premiers cas de maladies pulmonaires aiguës liées au vapotage qui apparaissent au Québec pourraient n’être que « la pointe de l’iceberg ». Beaucoup de gens peuvent présenter des symptômes moins graves et ne pas nécessairement faire de lien avec le vapotage.

Les résultats préliminaires d’une étude en cours auprès des pédiatres canadiens révèlent d’ailleurs que des dizaines de jeunes qui vapotent ont contracté des maladies pulmonaires ou éprouvé des problèmes respiratoires dans la dernière année. « On ne parle pas nécessairement de problèmes sévères. Mais de problèmes présents », illustre le Dr Chadi. Article complet

Les bloqueurs de puberté (Puberty Blockers)

Les Aventures du Pharmachien, le 4 janvier 2020, avec Olivier Bernard, Julie Andrews, Lyne Chiniara et Nicholas Chadi

La société accepte de plus en plus la transidentité. Ça représente une excellente nouvelle et un énorme progrès !

Il existe maintenant des médicaments pour bloquer/retarder la puberté chez les jeunes qui sentent que leur ‘genre’ ne correspond pas à leur ‘sexe biologique à la naissance’. On entend dire qu’il y a présentement une « explosion » des demandes de consultation en ce sens, et ce, même si on a encore très peu de recul sur ces traitements. Quand est-ce scientifiquement justifié de les prescrire ?

C’est la question extrêmement délicate [discutée] aux Aventures du Pharmachien sur ICI EXPLORA et ICI Tou.tv.

Visionner un extrait de l’émission ici et l’émission complète ici

Ottawa interdira la publicité sur les produits de vapotage (Ottawa to ban advertising on vaping products)

Par Annabelle Caillou avec commentaires de Nicholas Chadi Le Devoir, vendredi 20 décembre 2019

Préoccupé par la popularité grandissante du vapotage chez les jeunes, Ottawa veut interdire la publicité des cigarettes électroniques dans les commerces et sur les réseaux sociaux. Une mesure saluée par des experts et organismes consultés par Le Devoir, qui la jugent toutefois insuffisante. […]

S’il salue toute initiative visant l’encadrement plus sévère du vapotage, le Dr Nicholas Chadi juge les nouvelles règles insuffisantes pour contrer cette tendance chez les jeunes. « Ce n’est pas assez de se limiter à restreindre la publicité, surtout quand on voit comment les compagnies publicisent leurs produits subtilement, en ayant recours à des influenceurs qui n’indiquent pas qu’ils font de la publicité », lance le pédiatre et chercheur spécialisé en toxicomanie et médecine de l’adolescence au CHU Sainte-Justine. Article complet

The draw of nicotine: With rise in youth vaping, history repeats itself

By Andy Riga, with comments from Nicholas Chadi The Montreal Gazette, Sunday December 15, 2019

E-cigarettes are on the market ostensibly to help smokers quit tobacco, but Quebec teens are getting addicted at an alarming rate. Nicholas Chadi treats a new generation of nicotine addicts: children hooked on vaping.

“One pre-filled (vaping) cartridge — the type kids use most of the time — contains nicotine equivalent of one to two packs of cigarettes,” said Chadi, a pediatrician and addiction specialist at Ste-Justine Hospital.

“So one little cartridge that’s the size of your thumbnail can contain as much nicotine as 20 to 40 cigarettes, and some (teenagers) are going through one or two or even three or four of those pods a day.”

Nicotine is the substance that makes smoking so addictive. Ironically, teens are getting addicted to it via a tool ostensibly on the market to help smokers quit tobacco. Read more

Powered by WordPress.com.

Up ↑