Troubles alimentaires durant la pandémie « Je ne me reconnaissais plus »/Eating disorders during the pandemic “I couldn’t recognize myself”

Par Alice Girard-Bossé, La Presse, avec commentaires de Dr Nicholas Chadi, publié le 7 septembre 2021

La pandémie a fait exploser le nombre de troubles alimentaires, révèle une nouvelle étude. Des adolescentes témoignent à La Presse de la détresse qu’elles ont dû combattre dans les derniers mois.

« Ça a commencé en mai 2020. Au début, je me levais tôt et je me donnais comme défi de ne pas manger jusqu’à 13 h 30. J’en avais parlé à une travailleuse sociale, mais elle n’avait pas semblé faire de cas avec ça, donc je me suis dit que ce n’était pas grand-chose », s’est remémoré Justine Fortin, 16 ans. Dans les mois qui ont suivi, ses défis sont devenus plus intenses. « Je m’empêchais de manger jusqu’à 17 h. Je ne comprenais pas trop pourquoi je faisais ça et je n’en parlais à personne, parce que, pour moi, ce n’était pas dramatique. » […]

« On a observé une augmentation marquée, après le début de la pandémie, de la proportion de toutes les visites qui étaient liées à la santé mentale et on a vu une augmentation des visites, surtout pour les troubles alimentaires », a indiqué le Dr Nicholas Chadi, pédiatre, chercheur spécialisé en toxicomanie et médecine de l’adolescence. Article complet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Website Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: