Les adolescents qui fument reçoivent moins d’offres d’aide pour arrêter (Teens who smoke don’t receive as much help to quit)

By Jean-Benoit Legault, The Canadian Press, September 23, 2019
With comments by Nicholas Chadi
Published in L’Actualité

Les professionnels de la santé proposent aux jeunes fumeurs moins de solutions pour abandonner le tabagisme qu’ils ne le font à leurs patients plus âgés, a constaté un chercheur du CHU Sainte-Justine.

«Je pense que c’est un manque de formation et d’éducation, et c’est une philosophie qui doit changer, a expliqué le docteur Nicholas Chadi, un pédiatre spécialisé en médecine de l’adolescence et toxicomanie. Je suis toujours surpris d’entendre les pédiatres me dire, ‘oh non, j’ai jamais essayé ça, je n’ai jamais prescrit pour des jeunes’. On ne pense pas nécessairement à un jeune avec une ‘patch’ pour le tabac, mais au contraire, ce sont des outils qui peuvent vraiment faire partie d’un plan efficace pour les aider à arrêter de fumer.»

Le docteur Chadi et ses collègues s’intéressent, dans le journal médical JAMA Pediatrics, aux taux de réception des traitements contre le tabagisme sous deux formes: la thérapie ou le counseling individuel, ou la médication (timbres, gommes et médicaments). Article complet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: